400 Team Raid Nature Multisport

Venez découvrir les résumés, photos et commentaires des raids natures multisports, entraînements et autres moments de vie de l'équipe 400 TEAM à travers la france...

Thursday, November 17, 2016

Championnats du monde de raid aventure 2016. Australie-Shoalhaven.630km. 95 équipes.

jeudi 10 novembre. Midi. Jervis Bay. Section 1 Kayak. 35km 4h58

6 baleines et des dauphins sont annoncés dans l'une des plus belles  baies du monde. Les bateaux sont alignés dans l'ordre des dossards. 500m de course à pied avant la prise des bateaux. C'est enfin le moment du départ. Chaque équipe dispose d'un kayak de qualité et d'une péniche où l'on peut éventuellement pagayer à 3. Nous avons opté pour la stratégie de deux par bateaux avec nos hommes forts Romu et Nico sur la péniche...Ca part à fond, l'entrée dans l'eau est olé olé mais on s'en sort sans casse.
De suite les grosses machines suédoises néozelandaises et australiennes s'envolent. Nous sommes dans un 3ème groupe avec notamment Columbia.  On tente au maximum de prendre la vague d'une péniche pour souffler un peu. 6 balises sont disposées un peu partout autour dans la baie. On pagaie à fond, on relance, on s'éclate sur cette première section de toute beauté. Certains aller retour aux balises nous permettent de voir les équipes à l'avant et le rythme est soutenu c'est le moins qu'on puisse dire. Audrey reçoit ses premières doses d'endorphin et elle se dit alors que c'est bon le sport:) Nous bouclons cette section en 5h à seulement 30mn des premiers sans avoir vu de baleines, dommage... mais que c'était beau!

Jeudi 10 novembre: section 2 trek costering 14km 1h54
Après une transition express, nous nous élançons sur la collingwood beach  en courant... magnifique. On double des équipes, c'est l'avantage de partir en bateau!!!! Nous alternons les passages rocheux et sableux. C'est le top, Un bout de route pour finir, le temps de voir les Anglais de Godzone nous doubler. On pense être dans les 15 à ce moment là. C'est très bien!

Jeudi 10 novembre: section 3 kayak 13km 1h54. 
j'ai mal réglé les cales pieds sur le kayak et je peine à le diriger... Les Estoniens et les les Columbia nous doublent. On garde un bon rythme malgré tout et l'on regarde avec plaisi
r notre pagaie plonger dans les planctons phosphorescents.On boucle cette petite section en 2h environ

Nuit de jeudi à Vendredi 11 novembre: section 4 vtt 95km 8h08
Direction les terres de cette région du Shoalhaven. Nous nous élançons en compagnie des suédois de Sweco. On peine à les suivre... mais l'essentiel est de bien rentrer dans la carte car l'orientation sur cette partie de raid parait délicate... Notre rythme est régulier et on reprend Sweco ainsi que leurs camarades Thule qui semblent complètement déboussolés:) Nous faisons un choix différents du leur entre CP7 et CP8. A l'approche du poste, une rampe à plus de 20 pourcent sur plusieurs kms nous met dans le rouge mais nous retrouvons 4 équipes à ce moment là et cela nous met en appétit! D'autant que la suite du programme est ultra technique, single avec marches, portages de fou dans des falaises... C'est ça le raid aventure! Et ça nous on aime contrairement aux équipes que l'on rattrape et qui peine à franchir les obstacles. On retrouve un bon paquet d'équipe regroupée dont les Columbia, les Suédois, des Australiens. On roule un peu avec eux et on attaque comme nous l'a dit thomas Gaudion! A fond en relance, on se fait le plaisir de lâcher tout le monde, on reprend les Estoniens et même Merrel sur la fin. On est Chaud Patate, on ne le sait pas mais on vient de faire le meilleur temps de la section!!!!! On est en avance sur nos plans et déjà dans le top 10.

Vendredi 11 novembre matin: section 5 trek costering et forêts 38km 7h11 
Nous quittons la transition au moment ou Columbia arrive, on sourit eux moins...
on traverse le bourg de Kioloa où l'on croise plus de Kangourous que d'hommes. Ils traversent devant nous, les petits se réfugient dans la poche de leur maman. Nul doute, on est en Australie!!!!
Rochers et plages à nouveau au programme... c'est beau au lever du soleil.  Des dauphins font leur apparition, on escalade, on court, c'est le bonheur... Quel chance!

On sème Merrel puis on fait un bout de chemin avec une équipe Néozelandaise (Torpédo je crois). On traverse une petite baie quasi à la nage. Enfin au sud de Durras, on quitte le costering pour entrer dans les terres après avoir pris soin de nos pieds. Un premier poste bien compliqué nous pose problème mais on se recale vite pour l'attaquer par le nord, choix du poseur certainement dans cette zone car mettre un poste par là c'est osé! Le Cp 18 passe sans soucis, reste à courir un peu sur les routes pour en terminer avec cette magnifique section à Cullendulla.

Vendredi 11 novembre après midi, section 6, kayak. 35km 5h30
3ème section kayak sur 6, ça commence à tirer sur les bras. Capitaine Nico nous motive en nous imposant des périodes de 15min où l'on pagaie sans manger ou boire pour garder du rythme ... Le vent nous pousse, on commence à chanter! On rie avec Audrey car Nico et Romu connaissent les mêmes chansons, les même grands classiques. Cette Clyde River que l'on remonte est infestée de méduses XXL. Sacré spectacle. On prend nos premiers café Naturex et Audrey en abuse... Son ventre n'apprécie guère! On voit notre premier wombat (famille des marsupiaux)sur le bord également. Les Swedish armed qu'on avait rattrapé nous sème sur la fin où l'on coince un peu. Nous décidons de garder notre plan de départ et de dormir à la fin de cette section même s'il ne fait pas encore nuit. Arrêt de 1h30. De nombreuses équipes arrivent et repartent, c'est le jeu!

Vendredi 11 novembre, soirée, section 7 vtt 58km 9h04
L'on repart pas comme on le souhaitait, Audrey a des aigreurs d'estomac très désagréables. Elle se soigne, on la tracte dans les côtes. J'en suis déconcentré et je fait une erreur en ratant un chemin à gauche. Je tarde à contrôler ma boussole. Un aller retour de 4km en punition. on retrouve du coup des équipes qui n'ont pas dormi dont les Tecnu de Benjamin Midena qui ont sans doute pris un départ prudent. On récupère quelques équipes malgré notre rythme moins soutenu que lors du premier vtt. On double Merrel mais d'autres sudafs, les Painted Wolfs vainqueur de l'expedition Africa en mai,  nous doublent  sur  un gigantesque poussage. On s'accroche. La pluie se met à tomber, Romu lui manque de tomber en s'endormant. On gère bien la fin de section que l'on achève en fin de nuit. On a le plaisir de croiser à pied les 5 équipes de tête qui partent sur le trek géant suivant. Une bonne heure de retard sur la tête de course à ce moment du raid, c'est insignifiant. On est dans la course plus que jamais. Les Wolfs n'ont pas dormi jusque là et ils s'installent à coté des forces armées suédoises pendant que nous nous préparons pour la suite.

Samedi 12 novembre, matin, section 8, trek 45km 16h03
Toujours sous la pluie, on s'élance plus motivé que jamais en s'alimentant. J'accroche la miss et Nico bouste le Romu pas très réveillé encore... On est 6 ou 7ème. On grimpe en direction des Byangee Walls sur un sentier et puis on le perd et on ne trouve pas la trâce indiquée sur la carte... Alors on y va à l'azimut en bartassant plus qu'il n'en faut...1h plus tard, on trouve enfin le sentier qui doit nous amener au col du CP28. Le jour s'est levé et le spectacle est grandiose. Nous baignions dans un décor de fou. Une forêt dense et primaire, des falaises très Australiennes rouges grises. Le terrain est technique et on se régale durant de longue heures.
L'orientation est délicate car le sentier carté n'est pas tout à fait en adéquation avec le sentier existant... On assure bien avec Romu et on reprend les Estoniens vers le Mount Tarn. On se dit qu'on a encore un long chemin   et on se pose près d'une cascade pour une petite sieste... Au bout de 5min dévorés par les sangsues, nous repartons. Nouvel essai plus loin, au bout de 10min, dévorés cette fois par les moustiques nous repartons au moment ou les Wolfs nous reprennent.
Une équipe Australienne revient aussi à l'attaque du poste 29. Audrey en a assez de l'élastique et elle me le fait savoir... On prend un rythme plus tranquille pour finir cette section. On tente de trottiner sur cette fin de section mais c'est difficile. Toutes les équipes semblent dans le dur... On perd la piste un moment, on la retrouve et on tente une nouvelle sieste. Allongés depuis 10min, c'est cette fois un serpent marron qui me percute les pieds, je me lève en sursaut pour le regarder passer tranquillement devant mes pieds nues... On se décale de 10m sur la piste pour finir la sieste, enfin je n'arrive plus vraiment à fermer les yeux!!! Voilà comment perdre 45 min sur des siestes sans sommeil en une section!!!  Vilaines bêtes:)
On se relance comme on peut avec de nouvelles douleurs au pieds et on achève cette section en soirée. Journée inoubliable de raid aventure...


Samedi 12 novembre, soirée, section 9 vtt route 70km 4h15
On repart 6ème ex aequo avec les Wolfs, on fait mieux connaissance. Ils sont sympas et on roule à 8 plus ou moins régulièrement sur des routes infinies... Cette section de liaison sans intérêt passe vite. On arrive en fin de soirée sur le lieu de la spéléologie.

Nuit de samedi à Dimanche 13 novembre, section 10 spéléologie, 5h temps bloqué
Là une bonne discussion anime notre équipe sur la stratégie à adopter, dormir avant ou après la spéléo, et même pendant... On décide finalement de partir sur la spéléo et de tenter de la faire en moins de 5h pour gagner du sommeil gratuit... La carte qu'on nous donne est un casse tête sans légende, on ne comprend rien et les équipes autour de nous non plus... On doit trouver 5 avens et ensuite les explorer pour trouver la balise placée à l'intérieur. On trouve la 1ère facilement et Romu nous montre raidement sa très bonne lecture des plans spéléo. Et puis le plus dure commence, on zone pendant au moins 1h sans comprendre et sans rien trouver. on a envie de piétiner la carte. Une nouvelle rencontre avec les Wolfs sudafs nous remet la tête à l'endroit. On enchaine ensuite les 4 grottes manquantes parfois avec nos nouveaux amis qui sont bien contents d'avoir Romu en expert avec eux... Le temps de déplacement entre chaque aven est long et on y passe du temps. 2  avens ont des passages d'une très grande  étroitesse. Claustrophobe et obèse s'abstenir...
On en termine en plus de 5h et c'est raté pour le sommeil gratuit! On reste dans notre décision de dormir 1h30, on s'installe dans une tente de l'organisation. Au réveil,  on croise alors les DSN74 Hoka qui finissent leur spéléo. Nos amis très bien chaussés:) sont en forme et flirte avec le top 10.

Dimanche 13 novembre, section 11 packraft 44km 
On part donc le matin tôt pour la deuxième section d'anthologie du raid. On emprunte un sentier balisé. Audrey peine un peu et plutôt que de la tracter, Romu prend l'intégralité de son sac en plus du sien. Nos sacs sont alors très lourds car on porte les deux bateaux gonflables, les gilets, les pagaies en plus du reste... Romu est en forme olympique, et il gagne son surnom de "golgot" de l'équipe.
On rattrape l'équipe Australienne qui fait le choix d'un aller retour avec dénivelé alors que nous décidons de suivre la logique de l'organisateur, c'est à dire d'emprunter un grand canyon pour nous mener à la rivière navigable. Le spectacle est grandiose, phénoménal... On marche dans du sable, on escalade de gros blocs, on saute de bloc en bloc. C'est très technique et notre Golgot fait cela lesté de 15kg sur le dos avec une facilité impressionnante...  Les falaises autour de nous font plusieurs centaines de mètres. Moment magique. Nico fait la connaissance d'un beau serpent.
On récupère les Estoniens une nouvelle fois à l'arrivée sur la rivière Shoalhaven. On prépare au plus vite nos mini rafts et on s'élance 5min derrière nos nouveaux amis:) La rivière est belle, Certains passages se font à pied mais on est à l'aise, plus à l'aise que les nordistes. On enchaîne une quarantaine de rapide.
Nico et Romu nous montre tout leur savoir faire et navigue comme des dieux de l'eau. On croise Adrien d'Endorphin sur le  bord  au milieu de nul part! Le vent est dans le dos et il est si puissant qu'il suffit presque de lever les pales de la pagaie pour avancer tel un cerf volant! On fait des minis siestes à tour de rôle lorsque les rapides cessent. Quelle belle section. Les sections Packraft, on adore, c'est du raid aventure par excellence. Tu marches, tu navigues comme bon te semble dans des terrains vierges...
Il est 18h quand on en termine avec cette section en 5ème position! Il fait froid avec le vent et on effectue une transition rapide. Pendant ce temps là, les Estoniens arrivent ainsi que les deux équipes Australiennes... Quel bagarre!

Dimanche 13 novembre, section 12 kayak  56km 9h52 
il est 18h45 lorsqu'on s'élance pour la grosse bavante du raid... Quelques rapides au début nous permettent de faire des kms avant la tombée de la nuit. Le kayak surfski est rapide mais il présente le désavantage de ne pas être autovideur. Je ne vous explique pas la désagréable sensation de pagayer dans une baignoire toute une nuit par de fraîches températures. On largue les Estoniens dans les rapides et on ne reverra personne de la nuit.
On tente à un moment de passer à 3 dans la péniche mais elle s'avère alors trop lourde dans les passages techniques et Romu manque de passer à l'eau. Le ciel est dégagé et un nouveau soleil se lève nous semble t-il tant la lune est grosse et lumineuse. Nous apprendrons plus tard que c'est le phénomène du siècle avec une lune 15% plus grosse et 30% plus lumineuse. Mais bon cela ne suffit pas à nous maintenir éveillé. On sombre à tout de rôle et on finit par effectuer une rotation pour dormir à tout de rôle à l'avant de la péniche pendant que le surfski tracte...Heureusement que nos deux chanteurs s'associent. Tout leur répertoire y passe. On arrive tant bien que mal à boucler cette section mémorable aussi! Ouf. Les Wolfs, 4èmes dorment, les Columbia 3èmes sont déjà repartis... Nous décidons de dormirent 1h.

Lundi 14 novembre, section 13, vtt 99km 9h27
Nous nous réveillons de notre 3eme et dernier repos . Le jour se lève et on va pour une fois faire du vélo de jour.... nous repartons 5ème sans savoir quand sont partis nos amis sudaf de Painted Wolf. On est à l'attaque et on roule comme si c'était une première section. On tient à ce top 5 et on sait les australiens et estoniens en chasse... Audrey est dans ma roue, Romu peine à croire au rythme que l'on prend. On enchaîne bien, une immense rampe se dresse devant nous et j'aperçois une équipe ... Nico accroche la miss, et on revient et on les double devant leur regards médusés. Et puis ils reviennent et on entame alors à nouveau une danse à deux sur de longs kms.
Romu leur offre quelques noix de cajou mais on tombe dans un faux rythme et sous l'impulsion de notre capitaine Nico quelque peu énervé, on attaque à nouveau,les sudafs lâchent et un passant sur la route nous annonce les Columbia à 10 min. ... on se pince pour y croire et on attaque encore plus. On arrive au poste 43, les "espagnols américanisés" sont là mais pas la balise.... Ils s'en vont, on ne sait pas s'ils ont trouvé la toile, on cherche avec les sudaf longtemps et puis on finit par quitter le lieu en étant sur de nous et de l'absence de la balise. Par contre cet incident de course nous prive d'une possible 3ème place... on repart fort pour lâcher à nouveau les sudaf car on les sent en difficulté.
On est moins fringuant, Nico pour la première fois de sa carrière de raid crève, on répare avant le retour des Mandela. Et puis une petite heure plus tard on atteint la fin de cette section. L'organisation nous apprend alors qu'on doit purger une pénalité de 30 min pour dossard non visible sur le packraft! On s'installe dans le sas d'attente, les sudafs arrivent 25mn après nous et eux aussi doivent purger une pénalité de 30mn...

Lundi 14 novembre, section 14, trek costering 18km 3h29
Il nous reste 3h de costering et on pense acquise cette 4ème place, ce qui nous comble de bonheur. Nos pieds sont douloureux et on court doucement sur une magnifique plage très ventée, on croise Adrien qui nous prend en photo et Heidi et Stephan les arbitres sudafricains une fois puis deux... On leur chante la chanson qui nous a fait tenir toute la nuit sur notre kayak" Asibonanga de J. Clegg",
Et puis plus tard, à 2km de la ligne d'arrivée je jette un œil derrière+ moi coté plage et j'hallucine en voyant les Wolfs arrivés en courant à 15km/h sur la plage. Comme par magie nos pieds ne nous font plus souffrir, on court à fond et s'engage alors un mano à mano incroyable. On grimpe des escaliers, on relance, on se double les uns les autres, on doit aussi trouver deux dernières balises.... Notre cardio monte à fréquence maxi comme sur un 2000m piste. Romu est déchaîné, il tracte audrey, la ramène devant puis va chercher Nico et fait de même puis pointe les balises mais notre "golgot" du raid ne peut tout faire à lui tout seul, si seulement thomas Gaudion pouvait rentrer dans mon corps maintenant comme par magie... A 300m de la ligne, on renonce devant plus fort que nous à ce jeu là, on se regroupe et on franchit la ligne un poil désappointé au bout de 100h et 26mn, comment avons nous pu laisser échapper cette place méritée de 4ème... Très vite on reprend le dessus. 5ème sur le plus gros raid de l'histoire, sur un parcours physique peu à notre avantage, c'est tout simplement grandiose.

On est fier de nous, heureux de vous avoir fait vibrer derrière vos écrans à l'autre bout de la planète. Heureux des paysages traversés et d'avoir vécu quelques sections de raid de toute beauté au milieu des kangourous, serpents, dauphins et autres... Nous étions prêts, soudés, compétitifs sur toutes les disciplines et promis la prochaine fois on ne relâche qu'après la ligne...




Un grand merci à nos partenaires:
Naturex
400team Raid
Squirtlube France
Mt Ventoux
Cycle Louison Beaumes de Venise
Marie Blachère
BNP Paribas
Rex Rotary
Brink's


1 Comments:

Blogger Fabrice Baverel said...

Ouah !
Ça fait envie...
Bravo les copains!

22/11/16 15:52  

Post a Comment

<< Home